Visitez la Barcelone Romaine

L’antique colonie romaine a été fondée dans les années 15-10 avant JC, sous le règne de l'empereur Auguste. La ville a été construite au sommet d’une petite colline et dominait un domaine pas plus grand que dix hectares. C'était, donc, une petite ville qui a eu, au plus, 1.000 habitants. La ville a été encerclée par des murs avec quatre passerelles. Ces passerelles ont introduit ensuite les rues principales, le decumanus maximus et le cardo maximus qui se croisaient juste au centre, où se trouvait le forum ou la place publique.
Il y avait également d'autres bâtiments publics, tels que le temple, la basilica, la curia, où l'Ordo Decurionum où le Sénat Municipal se réunissait, et les tabernae ou boutiques, qui vendaient toutes sortes de produits provenant de divers ports méditerranéens. Près du forum se tenaient les bains publics ou les thermes. Nous ne savons pas si Barcino avait d'autres bâtiments publics représentatifs des villes romaines, tels que le théâtre, l'amphithéâtre ou le cirque.
L'approvisionnement en eau de Barcino provenait de deux aqueducs qui apportaient l'eau, l’un du fleuve Besòs et l'autre de Collserola. En dehors de la ville, et des deux côtés de la route, se trouvaient les tombeaux et les mausolées. Un exemple de ces emplacements est la nécropole qui existe toujours sur la Plaça Vila de Madrid. Une nouvelle muraille de la ville a été construite au 4ème siècle. Elle a été rattachée à la pièce externe de la muraille précédente et renforcée avec des tours. Les passerelles avaient trois ouvertures: une route centrale utilisée pour le trafic de véhicules et deux voies sur les côtés pour les personnes arrivant à pied dans la ville des différentes routes de la région.
 

Temple romain (fin du 1er siècle avant JC) Paradis, 10

Le temple s'est tenu sur le forum ou la place publique, où se trouvaient la plupart des bâtiments publics. Nous savons qu'il a servi d’endroit pour le culte d’empereurs divinisés. Quatre colonnes, unies par une architrave, se trouvent toujours à leur emplacement d’origine, ainsi qu’une partie du podium qu’on pouvait atteindre par un petit escalier. Les cérémonies religieuses n’ont jamais eu lieu à l'intérieur du temple, mais sur l'esplanade, devant l’édifice.
 

La voie romaine sépulcrale (1er-3ème siècles après JC) Pl. Vila de Madrid  

Sur la Plaça Vila de Madrid on peut encore apercevoir une partie d’une nécropole romaine, avec 95 tombes connues. Les tombes sont situées des deux côtés d'une des routes secondaires menant à la ville de Barcino. Pendant la période Romaine, les nécropoles étaient toujours placées à l’extérieur des murailles de la ville, la loi romaine interdisait les enterrements dans les villes. La majorité des tombes sont des cupae, une tombe toute simple.
 

Muraille et passerelle dans la ville romaine de Barcino (1er siècle avant JC - 4ème siècle après JC)

Elles se situaient à l'emplacement actuel de  la Plaça Nova, où se trouve deux parties de murailles et deux tourelles quadrangulaires de la deuxième partie murée de la ville (4ème siècle après JC) sur laquelle a été construite la Casa de l’Arcadia au 15ème siècle. La passerelle, construite après la construction de la deuxième muraille de Barcino, existe toujours. L’entrée dans la ville se faisait par l’une des rues principales: le decumanus, qui est actuellement la Carrer Bisbe. Sur la droite de la passerelle, on peut voir l’un des trottoirs pour piétons et les deux tourelles semi cylindriques qui défendaient la passerelle.
 

Muraille et passerelle dans la ville Romaine de Barcino (1er siècle avt JC - 4ème siècle après JC) Regomir, 3.

À l'intérieur de ce bâtiment médiéval, qui est maintenant un centre culturel, on peut voir la porte intérieure qui faisait partie de la première muraille autour de la ville (1er siècle avt JC) construite avec des petites briques en pierre. Elle a été réutilisée quand le manoir de la famille March a été construit au 14ème siècle. Le trottoir piétonnier, relié à l’une des passerelles, existe toujours.
 

Les murailles et les tourelles qui défendaient la ville romaine de Barcino (4ème siècle après JC) Carrer del Correu Vell. 

 En croisant un petit passage dans la rue Carrer Correu Vell on accède à un espace ouvert avec une porte et deux tourelles quadrangulaires de la deuxième muraille de la ville, construite au 4ème siècle après JC. L'étage supérieur du manoir de la famille March a été construit sur ce dernier au 14ème siècle.
 

Muraille Romaine et aqueducs (1er siècle Avt JC). P1 Nova

L'intérieur de la muraille romaine et les deux voûtes des aqueducs qui ont apporté l'eau dans la ville (à la fin du 1er siècle avt JC) peuvent être visitées à l'intérieur de la maison de l'Ardiaca. L’une des voûtes a été également reconstruite sur la Plaça Nova elle-même. 
 

Le quartier des artisans: ateliers et usines de Barcino. Museu d’Història de la Ciutat (2ème-4èmes siècles) Pl. del Rei.

Le Musée expose des objets archéologiques et deux ateliers du 2ème siècle consacrés aux vêtements qui ont été lavés et teints pendant la période Romaine, connus sous le nom de fullonica et tinctoria. Après avoir traversé une rue, un mineur de cardum, qui allait sur la place du forum ou place publique, nous trouvons une usine du 3ème siècle où les poissons et le garum étaient salés, une sauce très appréciée pendant la période antique. À côté de cette usine de poissons, il y a une cave qui montre comment les raisins ont été transformés en vin.
 

L’évêché (4ème-8ème siècle). Museu d’Història de la Ciutat Pl. del Rei

L'itinéraire archéologique du musée mène également dans les divers bâtiments qui ont composé l’évêché entre les 4èmes et 8èmes siècles. Les endroits principaux incluent le Palais Episcopal, que l'évêque utilisait comme hall de réception au 5ème siècle après JC, qui contient toujours les peintures originales qui ont décoré les murs, et le font baptismal dans lequel les premiers Chrétiens de Barcino ont été baptisés. Pendant la visite on peut voir divers objets Chrétiens, tels que des timbres pour marquer le pain et les matériaux témoignant de l'ère Visigotique de la ville, telle que des boucles de ceintures et des objets liturgiques.
 

Ensemble archéologique du Museu d’Història de la Ciutat de Barcelone

Le Musée d'Histoire de la Ville, "elMuseu d’Història de la Ciutat", comporte l’un des plus grands sites archéologiques souterrains de l'Europe, 4.000m2 de long. Une visite sur le site, qui montre les restes Romains, vous transportera dans le temps, dans la ville antique de Barcino. Une exposition au début de la visite permet de vous plonger dans la culture des Ibères, les habitants de la plaine de Barcelone avant que les Romains arrivent, aussi bien que la fondation de Barcino, comment elle était, et qui y vivait. Après avoir visité l'exposition, un ascenseur panoramique vous amène au sous-sol, où la première partie de l'itinéraire commence par la muraille romaine, sur l’ancien intervallum, une rue autour du périmètre de la ville conçue pour la défendre des envahisseurs. Vous pouvez alors visiter une exposition sur la vie quotidienne dans une maison Romaine avec beaucoup d'objets trouvés pendant les excavations effectuées dans la ville. Cet itinéraire archéologique traverse le quartier des artisans et l’ensemble épiscopal de Barcelone.
 

Murailles et tourelles pour défendre la ville Romaine de Barcino (4ème siècle après JC) Pl. Ramon Berenguer

Sur la Plaça Ramon Berenguer, une partie de la deuxième muraille de la ville (4ème siècle après JC) et des tourelles quadrangulaires de défense existent toujours. Les bâtiments sur cette partie de la muraille sont la Chapelle Royale de Santa Àgata et le Palais Royal, le Palau Reial Major (14ème siècle). Ces bâtiments peuvent se visiter au Museu d’Història de la Ciutat de Barcelona.